Articles de presse

Reportage concours 'Ma Pub Ici'

Reportage filmé à l'occasion du concours "Ma Pub Ici" organisé par BNP Paribas. Interview de Guillaume Lemaire (Canal du Midi - septembre 2014).

https://www.youtube.com/watch?v=iLQDarT4Oe4

Guillaume Lemaire interviewé par Objective News

Reportage filmé Objective News : interview de Guillaume Lemaire.

https://www.youtube.com/watch?v=gQWiL4I4blw

A l'occasion de la remise de prix Innovation au Casino Barrière de Toulouse, décembre 2014.

OSEO EXCELLENCE - Coup de projecteur

COUP DE Projecteur
Newslette media de Mai 2011
OSEO EXCELLENCE 2011
Innover en collaboration
avec le monde de la recherche

D ans le domaine scientifique comme dans le domaine
commercial, coopérer, s’associer avec des partenaires
permet de gagner un temps précieux. Née de la
collaboration entre l’industrie et la recherche, LRVision
développe et fabrique des produits pour la décoration et
la protection des matériaux de construction. L’entreprise
intervient également en tant que conseil auprès des
architectes, des entreprises et des manufacturiers. La R&D
qui représente 20% de son chiffre d’affaires, vise à mettre
au point des solutions écologiques dont les recherches
sont menées en collaboration avec plusieurs laboratoires.
L’activité pluridisciplinaire de l’entreprise nécessite des

compétences scientifiques et
techniques publiques, qui l’incitent
à participer à de nombreux projets
coopératifs. “En multipliant les
projets en collaboration, nous
élargissons nos domaines de
compétences“, Erick Ringot
fondateur et associé de LRVision.

En multipliant
les projets
en collaboration,
nous élargissons
nos domaines
de compétences

Le dernier projet en date AgriBTP, dont LRVision est chef
de file, rassemble entreprises et laboratoires pour la mise
au point de nouveaux produits et procédés d’application
dans les domaines de la lasure et le recyclage bitume.
Le consortium a été soutenu par OSEO dans le montage
du projet et la réalisation de prototypes.

En savoir + : http://www.agribtp.fr

Erick Ringot interviewé par TOULECO

Reportage LRVision : Erick Ringot interviewé par TOULECO à l'occasion du salon Midinnov 2015. Suivre le lien http://www.touleco.tv/Erick-Ringot-LR-Vision-a-developpe-une-resine-capable-de,15748

La Gazette du Midi - lundi 3 septembre 2012

Innovation. La PME de Castanet Tolosan diversifie son activité grâce à ses efforts de R & D.

LRVision s’ouvre de nouveaux marchés avec ses produits d’imprégnation

Avoir toujours plusieurs
fers au feu, ce pourrait
être la devise d’Érick
Ringot, le cogérant de
LRVision, tant l’entreprise
qu’il a créée en 2004 avec
Guillaume Lemaire, a élargi le
champ de ses recherches. La
start-up, qui propose depuis
sa création en 2004, des services
d’expertise de parements
de bétons, a développé plus
récemment des solutions
innovantes de protection et de
décoration des matériaux de
construction. « Nous formulons
des produits d’imprégnation
pour le BTP, anti eau, anti
tâche,etc. », explique Érick Ringot.
Une activité qui justifie
l’agrandissement des locaux
de l’entreprise à Castanet Tolosan.
LRVision qui a fait l’achat
d’une parcelle de terrain de
1600 m2 jouxtant son propre
site a déposé un permis de
construire et obtenu les financements
pour construire un
nouveau bâtiment de 800m2.
Le projet d’investissement,
d’un montant de 800 K€, est
cependant « pour l’instant en
stand-by », précise le gérant
qui, compte tenu de la stagna-


tion économique, préfère rester
prudent. Un gros contrat
en passe d’être signé avec la
Chine pourrait décider le dirigeant
à franchir le cap. LRVision
serait en effet chargée de
la protection du revêtement de
l’esplanade de l’ancien stade
olympique. Le marché devrait
générer un chiffre d’affaires de
150 à 300 K€. « Nous étions
pressentis pour nous occuper
de la place Tian’anmen,
malheureusement, le projet est
passé à la trappe, ce qui est
dommage d’un point de vue
marketing. Ce marché aurait
été une belle vitrine. »

TROTTOIRS ANTI-TÂCHE,
LASURES DÉPOLLUANTES
LRVision voit aussi aboutir
les travaux conduits depuis
trois ans en vue de la rénovation
de l’asphalte des trottoirs.
Un projet pour lequel l’entreprise
a été sollicitée par la ville
de Toulouse. « Nous allons
enregistrer nos premières ventes
auprès de plusieurs municipalités
et nous avons même
des appels de l’étranger. » Le
chiffre d’affaires escompté est
de 50 K€.


LRVision conduit avec deux
entreprises (Coreva et 6TMic)
et plusieurs laboratoires toulousains
un autre projet de
R & D important : AgriBTP.
Visant la production de solvants
et de régénérants pour
le bitume et le béton à partir
de sous-produits de l’industrie
agroalimentaire, AgriBTP
a été labellisé l’an dernier. «Les
premières hypothèses sont en
cours de validation, résume
Érick Ringot. Les choses se
déroulent normalement »,
même si pointe-t-il, « nous
venons tout juste d’avoir la
signature pour l’octroi des
financements du Conseil
régional…»
Sur ce projet, l’entreprise de
Castanet s’apprête à signer avec
le Pres de Toulouse, en lien avec
la Satt, un accord de consortium
majeur. Le chiffre d’affaires
attendu pour LRVision est
de l’ordre de 3,8 M€ en 2017
avec l’embauche d’ici là d’une
dizaine de personnes (son
effectif actuel est de 14 personnes
pour un CA 2011 de 1,3M€).
Parallèlement, LRVision
mène depuis quatre ans des
recherches dans le domaine


de la photocatalyse et plus
généralement sur les applications
des nanoparticules dans
les revêtements de matériaux
qui ont abouti à la soutenance
d’une thèse par un de ses salariés
en juillet. « L’objectif,
explique Érick Ringot, est de
générer des lasures dépolluantes
qualifiées pour dépolluer
l’air extérieur. Appliquées sur
les façades elles permettent
d’abaisser le niveau de pollution
dans les villes. Avec ce
produit, nous prospectons
particulièrement le marché
russe. » Sur la base de ces
recherches, LRVision, aux
côtés d’un partenaire industriel
(Guard Industrie) et du
Laboratoire matériaux et
durabilité des constructions
(LMDC) de Tou louse, son partenaire
historique, a répondu,
il y a quelques semaines, à un
appel d’offres du ministère de
l’Industrie en vue de développer
des dépolluants de l’air
intérieur par photocatalyse
(DAIP). Les retombées économiques
du projet DAIP sont
évaluées en France et à l’étranger
à plus de 10 M€.

Agnès Bergon